Nous contacter

Equipe Nationale

Sélection A’ : Bounedjah, la coupe arabe en guise d’inspiration?

Publié

le

C96B3E30 282A 4295 9BCB 3D6F6FCB6C5C

L’attaquant d’Al Sadd n’a pas attendu pour inscrire ses premiers buts dans cette Coupe arabe de la FIFA. Auteur d’un doublé face au Soudan, Baghdad Bounedjah a délivré une partie très aboutie avant de laisser sa place en seconde période. Outre le volet physique, l’ancien de l’Etoile du Sahel pourrait se servir de cette compétition pour retrouver son côté clinique en sélection. 

Il ne lui aura pas fallu longtemps pour ouvrir son compteur lors de la première rencontre facilement remportée face au Soudan (4-0). Dès la 11ème minute, et sur un service astucieux de Hillal Soudani, Bounedjah s’en allait dribbler le gardien adverse avant de tirer dans le but vide. Le retour du défenseur soudanais n’y changera rien. L’ancien d’El Harrach lançait parfaitement une Algérie ultra favorite sur le papier mais dont les représentants  techniques se gardaient -fort logiquement- de tout relâchement. Quelques secondes auparavant, le champion d’Afrique 2019 avait bien failli trouver la faille mais son retourné acrobatique qui trouva le montant gauche de Abu-Eshrein (9′). Se rendant très disponible dans les transmissions, le natif d’Oran a souvent été à l’origine ou à la conclusion des occasions algériennes.

Se refaire une santé

C’est d’ailleurs le numéro 9 des Fennecs qui doublera la mise à l’approche de la mi-temps sur un service de Yacine Brahimi, à la suite d’un excellent travail sur son côté gauche. L’avant-centre aurait même pu être crédité d’une passe décisive si Amir Sayoud avait concrétisé l’offrande du meilleur buteur de l’histoire d’Al Sadd (178 buts). Son activité sans ballon, étouffante pour les premiers relanceurs, et sa capacité à venir s’intégrer dans le jeu collectif grâce à sa qualité technique font de lui un buteur à la palette très complète.

Et lorsque l’on dit “buteur”, on pense directement aux statistiques devant les cages adverses. En 2021, Bounedjah a inscrit 5 buts en 11 matchs, un bilan pas si mauvais au premier abord mais en deçà des autres offensifs de la sélection nationale. Pour exemple, on pourrait prendre les éliminatoires à la Coupe du Monde 2022 où l’Oranais (2 buts) ne se positionne que quatrième dans le classement des buteurs algériens. Slimani (7 buts), Mahrez (5 buts) et Feghouli (4 buts) devance celui qui a planté 22 pions en 48 sélections (0.45 buts / match).

Bounedjah-Soudani, complicité naissante

D’ailleurs, lors de la dernière rencontre face au Burkina Faso, l’ancien protégé de Boualem Charef avait été remplacé dès la mi-temps par un Djamel Belmadi désireux de ramener plus d’équilibre à son onze. Parfois décrié pour ses faiblesses émotionnelles sur le terrain notamment après de nombreux ratés, le joueur formé au RCG Oran entame cette coupe intercontinentale de la meilleure manière pour engranger le maximum de confiance à quelques semaines de la CAN (9 janvier – 6 février). Une donnée à ne pas négliger au même titre que la préservation d’un état physique optimal.

Bounedjah Soudani but vs Soudan

Une prestation rendue également possible par la complicité trouvée entre le buteur de la dernière finale de la CAN et Hillal Soudani. Orphelins de leurs compères en sélection, respectivement Youcef Belaili et Islam Slimani, les deux anciens du championnat local se sont, à de nombreuses reprises, trouvés assez facilement (cf premier but). Et pourtant, les deux protagonistes n’ont pas énormément évoluer ensemble depuis l’intronisation de Bounedjah sur le front de l’attaque par Rabah Madjer. Une alliance qui pourrait donner des idées au sélectionneur national A, en vue de la prochaine coupe d’Afrique..

Résumé de la rencontre face au Soudan (4-0)

Emission Web





Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.