Courbis : « L’Algérie ? Je suis très heureux au Stade Rennais ! »

L’entraîneur du Stade Rennais, Rolland Courbis, s’est exprimé ce vendredi sur les colonnes de OuestFrance sur les rumeurs de la presse algérienne qui l’imaginent déjà comme étant le prochain sélectionneur des Fennecs en remplacement de Christian Gourcuff sur le départ.

« Oui, ça fait trois – quatre ans que mon nom circule pour le poste… J’ai passé un an en Algérie avec deux titres. C’est pour ça que là-bas je suis considéré comme le plus Algérien des Marseillais. Ça me fait beaucoup d’honneur qu’on pense à moi. Le problème, c’est que je suis très heureux à Rennes et j’ai l’impression que c’est réciproque. » explique ainsi sans équivoque l’ancien entraineur de l’USM Alger. 

« Je ne vais pas démarrer à mon âge une carrière de cireur de pompes, mais avoir la confiance et la sympathie de François Pinault, René Ruello, des autres principaux dirigeants, joueurs et supporters rennais, dans un club et une région aussi importants, je suis désolé mais je suis comblé ! ».

Son avenir à Rennes dépend du classement en fin de saison

A son aise au sein du club breton et bénéficiant de la confiance de ses dirigeants, Rolland Courbis, en as de la communication, sait aussi que son avenir en Bretagne dépend des résultats du club en fin de saison comme l’explique OuestFrance. « Je n’ai jamais rien gagné, paraît-il… La saison dernière, sans Cabella et Stambouli (partis en juillet et septembre 2014), on a fini septième avec Montpellier, ironise l’intéressé. Cette année, avec Rennes, on peut encore finir neuvième, le même classement que l’an dernier pour le club. Mais on peut aussi réussir l’exploit de finir troisième, ce que Rennes n’a jamais réalisé : dans ce cas-là, compte-tenu que je suis traité diféremment au niveau médiatique, je n’aurais toujours rien gagné… ». Courbis à la tête de la sélection algérienne en juin prochain ? L’hypothèse reste forcément envisageable. Wait and see.

Yassin B, LGDF

Articles sur le même sujet

Ailleurs sur le web