Nous contacter

Equipe Nationale

Algérie-Niger : Comment jouer face au Mena?

Publié

le

Belaïli Mahrez Bennacer

L’Algérie affronte ce vendredi le Niger pour le compte de la troisième journée des éliminatoires à la Coupe du Monde 2022. Avec quatre unités au compteur et à égalité de points avec le Burkina Faso, les Fennecs n’ont plus le droit à l’erreur lors des prochaines rencontres. Alors que l’on se rapproche de la rencontre face aux hommes de Jean-Michel Cavalli, La Gazette du Fennec vous donne la composition officielle des Champions d’Afrique.

La victoire face à un adversaire très faible mais non moins valeureux, Djibouti (8-0), nous avait laissé, assez naïvement, penser que ce 2ème tour des éliminatoires à la Coupe du Monde 2022 allait très vite être expédié par la bande à Belmadi. Les absences enregistrées au sein de l’équipe nationale du Burkina Faso (les frères Traoré, Edmond Tapsoba) ainsi que la prestation de cette dernière, difficile vainqueur du Niger (0-2) n’ont fait que conforter cette idée. Cela, bien évidemment, avant de voir la rencontre à Marrakech (1-1) où les coéquipiers de Riyad Mahrez avaient commencé la rencontre tambours battants avant de s’essouffler au fil des minutes. Un premier acte en grande partie maitrisé mais qui a encore été marqué par un manque de réalisme devant les buts gardés par Hervé Koffi.

Slimani Feghouli Belaïli Burkina Faso Algérie

Lors de ces deux rencontres, deux compositions différentes, une surprenante attaque à deux face à Djibouti composée du duo Slimani-Bounedjah puis le plus traditionnel 4-3-3 lors du second match face aux Etalons. Une attaque à trois emmenée, contre toute attente, par Islam Slimani et ce, malgré la bonne entente affiché par le duo d’Oran (Belaili, Bounedjah) lors des dernières sorties des Verts aux mois de mars et juin. Face aux Requins de la Mer rouge, un milieu à deux expérimenté pour la première fois, avec Ramiz Zerrouki et Ismael Bennacer. Un entrejeu qui donnait des indications sur le plan de jeu se rapprochant plus d’un 4-2-4 que d’un 4-4-2. On retrouvera ces deux mêmes éléments dans le trio partant face aux coéquipiers de Lassina Traoré, aux côtés d’un Sofiane Feghouli un peu plus haut sur le terrain. Bien entendu, le plus important ici n’est pas la composition de départ mais les intentions de jeu et il reste intéressant de creuser les différentes possibilités pour la rencontre de ce vendredi.

Retour aux fondamentaux

On le disait en préambule, l’Algérie n’a plus le droit à l’erreur si elle veut s’éviter un scénario compliqué voire catastrophe lors de la dernière rencontre à Blida face au Burkina Faso. Opposés à Djibouti lors de ce mois d’octobre, les coéquipiers du revenant Bryan Dabo ne devraient, sauf surprise, pas faire de faux pas face à la valeureuse équipe de Julien Mette. De leurs côtés, les Fennecs, leaders à la faveur du goal-average, devront faire de même pour s’éviter tout tracas. A Blida ce vendredi, Mbolhi and co vont sans aucun doute avoir beaucoup plus le ballon que leurs adversaires du soir, ce qui aurait pu pousser Djamel Belmadi à reconduire une attaque à quatre avec les habituels ailiers (ou milieux excentrés selon l’animation) sur les couloirs.

mahrez benlamri bounedjah belaili determine

D’ailleurs, le sélectionneur national a signifié qu’“Islam (Slimani) est disponible pour le premier match” malgré ses forfaits lors des deux derniers matchs de l’Olympique Lyonnais. Mais finalement, c’est bel et bien le trio Mahrez-Bounedjah-Benrahma qui débutera la rencontre. Il est évident qu’un bloc haut, utilisant au maximum la largeur serait le plus à même de faciliter la tâche aux champions d’Afrique face à un onze qui ne laissera pas beaucoup d’espaces.

Éviter le piège

Pour cela, l’activité offensive des latéraux et la capacité des éléments de l’entrejeu à mettre du rythme puis à très vite jouer vers la bonne zone seront importantes à observer. Dans le premier registre, le retour de Youcef Atal arrive à point nommé. Premièrement car sa facilité d’élimination en un-contre-un reste redoutable et deuxièmement car sa complicité avec Riyad Mahrez a, par le passé, été l’un des points forts de la sélection. Le capitaine de l’EN ne noue d’ailleurs pas la même relation avec Mehdi Zeffane ou Réda Halaimia, remplaçants habituels lors des nombreuses absences du Niçois. A gauche, l’absence confirmée de Bensebaini va certainement causer un manque tant son association avec Youcef Belaili a fait des merveilles sur les dernières rencontres.

Farès Atal

En échange, on devrait voir le retour de Mohamed Farès, d’ailleurs encensé par Belmadi en conférence de presse :« Mohamed Farès est très content d’être parmi nous. Il a eu des blessures et des incompréhensions par le passé mais je n’oublie pas qu’il a du potentiel et que c’est le joueur qui a montré le plus de détermination lors de mon premier match en tant que sélectionneur (ndlr: Gambie, 1-1)». L’ancien ailier de formation, fraichement arrivé au Genoa, peut apporter le danger par sa qualité de centre. Deux latéraux qui devraient être accompagnés d’Aïssa Mandi. La précieuse relance du défenseur de Villareal sera importante pour permettre aux offensifs d’être dans les meilleures conditions. Mais probablement sans Djamel Benlamri, incertain pour cette rencontre. A sa place, c’est Abdelkader Bedrane (Espérance de Tunis) qui fêtera sa quatrième sélection.

L’importante gestion des hommes

“L’état physique de nos joueurs est une des raisons pourquoi on a manqué cette deuxième mi-temps face au Burkina Faso. Mais je ne me cache pas derrière ça” a indiqué le sélectionneur national lors la conférence de presse d’avant-match ce jeudi. Un état physique qui s’est forcément amélioré pour la plupart des internationaux puisqu’ils ont enchainé plus de rencontres que lors de la date FIFA du mois de septembre arrivée juste après les vacances estivales. Concernant ce volet, on avait parlé d’un déficit flagrant au sortir de la rencontre face au Burkina faso, finalement confirmé par le driver des Verts.

On peut notamment citer les cas de Sofiane Feghouli, Ismael Bennacer et Riyad Mahrez qui étaient, tous trois, bien loin de leurs productions habituelles. D’autant plus que cette fois-ci, le championnat du Qatar a également repris, et on devrait voir le duo Belaili-Bounedjah beaucoup plus prêt qu’il y a un mois, même si le premier cité avait effectué deux mi-temps de haute volée face à Djibouti puis contre le Burkina Faso. En vue de la rencontre retour à Niamey (12 octobre, 17h00 algérienne) et en présence de blessés (et non des moindres), les changements en cours de match seront à surveiller de près afin d’éviter un énième remous.

 

Composition officielle

Mbolhi, Atal, Bedrane, Mandi, Farès, Zerrouki, Feghouli, Bennacer, Benrahma, Bounedjah, Mahrez

 

Quelques photos de la dernière séance

>> Lire les articles

Elim. Mondial 2022/ Algérie–Niger : Pour retrouver des certitudes

Diffusion TV : Où voir Algérie-Niger ?

EN : Belmadi a plaidé et (encore une fois) convaincu

Emission Web





Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.