Nous contacter

Actualités

CAF: Ahmad Ahmad lâché par la COSAFA !

Publié

le

ahmad ahmad caf malgache

C’est un coup dur que vient d’essuyer Ahmad Ahmad, lâché par son principal soutien, à savoir la COSAFA. Le Conseil des associations de football d’Afrique australe qui avait contribué, en 2017, à la consécration du Malgache, va voter officiellement pour le  candidat sud-africain Patrice Motsepe.

Ahmad Ahmad connaît une fin de mandat pitoyable. Suspendu par la conseil d’éthique de la FIFA pour 5 ans, puis temporairement réhabilité par le TAS, le Malgache est officiellement candidat pour sa propre succession, en attendant que la commission des recours statue définitivement sur son cas, le 5 mars prochain.

Évincé de force de la dernière assemblée générale de la CAF, tenue à Yaoundé, le dirigeant de 61 ans est un homme seul. Lâché par ses plus proches collaborateurs, dont le marocain Lekjaâ et le Congolais Omari, Ahmad vient de perdre ses dernier et ô combien précieux soutien, à savoir la COSAFA.

Renié même par son propre pays 

«The Council of Southern africa football associations», constitué de 14 pays que sont Angola, Afrique du Sud, Botswana, Comores, Lesotho, Madagascar, Malawi, Maurice, Mozambique, Namibie, Seychelles, Swaziland, Zambie, Zimbabwe ont décidé officiellement d’attribuer leur soutien au Sud-africain Patrice Motsepe, à l’issue de son assemblée générale annuelle qui s’est tenue ce week-end en Afrique du Sud en présence du président de la FIFA, Gianni Infantino. 

Pour comprendre l’importance d’un tel événement, il faut revenir en 2017 et comprendre le rôle joué par la COSAFA dans l’élection du Malgache. Ce dernier avait obtenu 34 sur les 57 voix qui constituent l’AGE de la CAF face à Issa Hayatou, le 17 mars 2017 à Adis Abéba, et 14 lui ont été garanties d’avance par le conseil des associations de football de l’Afrique australe.

Là où le bas blesse, c’est que même le Madagascar ne votera pas pour son propre « fils ». C’est dire à quel point l’adage qui veut que « nul n’est prophète en son pays », s’applique plus que jamais sur Ahmad Ahmad qui pourrait recevoir un ultime coupe de massue à l’issue de la décision du TAS de Lausanne avant les élections de la CAF prévues le 12 mars à Rabat.

Emission Web





Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.