Nous contacter

A La Une

Championnat du monde 2022 (athlétisme): Forfait du triple sauteur Yasser Triki

Publié

le

Triki

Mauvaise nouvelle pour les adeptes de l’athlétisme algérien : le triple sauteur algérien Yasser Mohamed-Tahar Triki, victime d’une blessure de dernière minute, vient de déclarer forfait pour le prochain Championnat du monde d’athlétisme, prévu du 15 au 24 juillet courant à Eugène (Etats-Unis). C’est ce qu’a rapporté ce mardi l’APS, citant le Directeur des équipes nationales (DEN), Mahfoud Bouhouche.

« Triki a ressenti une douleur derrière un genou, et après examen, il s’est avéré qu’il s’agissait d’une élongation. Il a donc préféré ne pas aggraver son cas, en tirant un trait sur les Mondiaux d’Eugène », a précisé le DEN. De ce fait, ce forfait de Triki représente un vrai coup dur pour l’athlétisme algérien à la veille de ces Mondiaux, car juste avant sa blessure, le médaillé d’or aux derniers Jeux méditerranéens, clôturés le 6 juillet courant à Oran, jouissait d’une excellente forme, et qui laissait présager la possibilité d’un bon parcours aux Etats-Unis. A la suite de ce forfait, la participation algérienne aux Mondiaux d’Eugène se limitera finalement à sept athlètes, dont trois coureurs du 800 mètres : Slimane Moula, Djamel Sedjati et Yacine Hathat.

De plus, il y aura également les présences de Billel Tabti et Hicham Bouchicha sur les 3000 mètre steeple, alors que les deux derniers représentants algériens à ces Mondiaux d’Eugène seront les hurdlers Amine Bouanani et Abdelmalik Lahoulou, qui seront engagés respectivement sur le 110 mètres/haies et le 400 mètres/haies. Sur le plan historique, il y a lieu de rappeler que dans les Mondiaux d’athlétisme, l’Algérie n’a décroché que dix médailles : six or, une argent et trois bronze. Et là, il faut bien préciser que le demi-fondiste Noureddine Morceli, à lui seul, a décroché trois des six médailles d’or algériennes : Japon (1991), Allemagne (1993) et Suède (1995), et c’était à chaque fois sur le 1500 mètres. Pour sa part, Hassiba Boulmerka a décroché deux médailles d’or, également sur 1500 mètres, en 1991 (Japon), et 1995 (Suède).

La sixième et dernière médaille d’or algérienne a été décrochée par Djabir Saïd-Guerni, sur le 800 mètres des Mondiaux de 2003 à Paris (France). Quant à la médaille d’argent, elle a été l’œuvre de Taoufik Makhloufi, sur le 800 mètres des Mondiaux de 2019 à Doha (Qatar), alors que les trois bronze ont été glanés par Azeddine Brahmi sur 3000 mètres des Mondiaux de 1991, Hassiba Boulmerka sur le 1500 mètres des Mondiaux de 1993 et Djabir Saïd-Guerni, sur le 800 mètres des Mondiaux de 1999 en Espagne.

Publicité

Emission Web





Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.