Nous contacter

Actualités

CHAN-2022, Asamoah et Haggui: “L’Algérie a placé la barre haute en matière d’organisation”

Publié

le

CHAN

Les deux anciens internationaux : le Ghanéen Gyan Asamoah et le Tunisien Karim Haggui, ont salué le potentiel organisationnel de l’Algérie, pays hôte du 7e Championnat d’Afrique des nations CHAN-2022 (reporté à 2023), qui se poursuit jusqu’au 4 février prochain.

“Ce genre de grands événements footballistiques s’améliorent d’une édition à une autre, on l’a pu vérifier lors du dernier Mondial 2022 au Qatar. C’est le même cas pour ce CHAN, je pense que l’Algérie a placé la barre haute, il sera difficile aux futurs pays hôtes de faire de même. Nous sommes en train d’assister à la meilleure édition depuis la création de l’épreuve”, a indiqué Karim Haggui, lors d’une zone mixte organisée avec la presse au stade Nelson-Mandela de Baraki. Gyan Asamoah et Karim Haggui, ont été invités par la Confédération africaine de football (CAF), au même titre d’autres “anciennes légendes” du continent, pour assister à cette 7e édition du CHAN.

“Depuis mon arrivée, j’ai constaté une grande différence au niveau des installations, par rapport à ma dernière visite : à l’aéroport et aux stades, je suis agréablement surpris, c’est un honneur pour l’Algérie d’avoir de tels acquis”, a ajouté l’ancien joueur du Bayer Leverkusen (Allemagne). Le champion d’Afrique avec les Aigles de Carthage en 2004, s’est montré en revanche peu satisfait du niveau technique affiché jusque-là, lors des 7 matchs disputés pour le compte de la 1re journée de la phase de poules. “Les premiers matchs disputés ont été justes moyens. Le match d’ouverture Algérie-Libye a été mon sens le match plus disputé sur les plans tactique et d’engagement. Je m’attends à ce que le niveau de la compétition soit plus élevé, notamment sur le plan offensif.”

L’ancien international tunisien (82 sélections, 5 buts) a affirmé que la réussite de l’organisation du CHAN, “constituera une belle occasion pour l’Algérie de gagner des points”, pour promouvoir sa candidature pour abriter la Coupe d’Afrique des nations CAN-2025. “L’Algérie a des objectifs pour l’avenir, puisqu’elle est candidate à l’organisation de la CAN-2025, j’estime qu’elle est en train de gagner de précieux points”.

De son côté, l’ancien attaquant des Black Stars du Ghana Gyan Asamoah, s’est dit “impressionné” par le potentiel organisationnel de l’Algérie. “L’Algérie est en train d’impressionner sur le plan de l’organisation, c’est beau. Tout est parfait, que ce soit au niveau des hôtels ou bien dans les stades. Les Algériens sont des gens hospitaliers. L’Algérie a les capacités pour organiser la CAN-2025, ce qu’elle a prouvé à travers ce CHAN lui permet largement de le faire”. Finaliste malheureux de la CAN à deux reprises avec les Black Stars : 2010 (Angola) et 2015 (Guinée-équatoriale), l’ancien joueur notamment du Stade rennais (France) et de Sunderland (Angleterre), est revenu, avec regrets, sur la défaite concédée d’entrée par son pays dans la compétition.

“La défaite du Ghana face au Madagascar (1-2, ndlr) est une grande surprise, d’autant qu’il s’agit de la première participation pour les Malgaches. Le Ghana a dominé la partie mais il a manqué de chance. Félicitations au Madagascar. J’espère qu’on gagnera notre prochain match pour pouvoir se qualifier au prochain tour”. Concernant la victoire de l’Algérie, vendredi en match d’ouverture face à la Libye (1-0), Asamoah n’a pas tari d’éloges sur les qualités du groupe du sélectionneur Madjid Bougherra.

“L’Algérie est composée d’excellents joueurs, ils ont beaucoup couru, et leur état d’esprit est irréprochable. Je pense qu’ils iront loin dans le tournoi”. Et de conclure : “L’affluence dans les stades m’a agréablement surpris, le public sera un agent déterminant dans la réussite de cette compétition”.

Emission Web




Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.