Nous contacter

Equipe Nationale

EN : Alerte fébrilité défensive !

Publié

le

velo tahrat guedioura abdellaoui benayada sidi moussa mars 2021

Après 23 rencontres, l’équipe nationale est toujours invincible. Si les « Fennecs » ont pu préserver cette série depuis un moment, c’est grâce à une attaque productive, la meilleure en Afrique dans les éliminatoires (14 pions), qui vient contraster avec la fébrilité défensive. Néanmoins, cette faiblesse récente peut s’avérer préjudiciable. D’ailleurs, l’EN n’a pu gagner qu’un seul de ses trois dernier matchs. Face au Botswana ce lundi, les Guerriers du Désert pourront compter sur des retours et pas des moindres avec Bennacer, Feghouli, Mandi ou encore Bensebaïni pour solidifier le secteur défensif.

Tout est question d’équilibre et de complémentarité dans un dispositif. Jeudi dernier, les Fennecs ont, pour la première fois, concédé trois buts dans un seul match sous les ordres de Belmadi. Certes, l’arbitrage tendancieux était pour beaucoup dans le résultat final. N’empêche, il faut relever que la passivité constatée lors du déplacement au Zimbabwe (2-2) en novembre dernier était toujours là.

Onze remanié, bloc déséquilibré

Avec un premier rideau composé de la doublette Guedioura – Abeid et une dernière ligne de quatre remodelée à 75%, les automatismes dans le coulissement et le repli n’étaient pas là. Les Chipolopolos  parvenaient facilement à se rapprocher de la surface algérienne. A y pénétrer pour provoquer les sifflets litigieux du referee comorien Abdelaïd Ali Mohamed par deux fois. La première pour réduire la marque (1-2) et la deuxième pour la niveler (3-3).

Comme face aux Zimbabwéens, les Verts n’ont pas pu préserver l’avantage de 2 buts se voyant être rejoints au score. Cette nouvelle manie de laisser filer le match alors qu’ils le tiennent par le bon bout, les camarades de Baghdad Bounedjah doivent y remédier au plus vite. Dans cette optique, le sélectionneur Djamel Belmadi est face à l’urgence de trouver des solutions et remettre du liant entre les trois compartimentes.

Retrouver l’aplomb pour juin

Lors de la CAN-2019 en Égypte, c’est la solidité du bloc qui avait permis la consécration avec deux buts concédés seulement durant tout le tournoi. Un sur penalty contre le Nigéria en demies et un seul sur phase de jeu face à la Côte d’Ivoire en quarts. Aussi, il est utile de relever que notre sélection avait pu préserver un mince avantage d’un but en finale contre le Sénégal. Les Lions de la Téranga sont pourtant réputés pour leur force offensive. A partir de là, on se rend vite compte qu’il y a défaillance sur cet aspect qui faisait la force de l’EN il y a quelque temps.

Les retours de Bennacer, Bensebaïni et Mandi contre le Botswana devraient donner plus d’équilibre sur les séquences défensives. Il y aussi l’apport de Feghouli qui aide énormément dans le repli. On attendra aussi le comeback d’Atal. Le latéral droit est un élément clé aux yeux de Belmadi qui l’a conforté dans son statut de titulaire récemment. A l’approche des éliminatoires de la Coupe du Monde 2022 qui débutent en juin prochain, les arrières doivent être surveillées.

Entrainement des Verts à Sidi Moussa ce vendredi soir :

Emission Web





Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.