Nous contacter

Equipe Nationale

EN: La FAF monte un dossier accablant contre l’arbitre Joshua Bondo

Publié

le

joshua bondo arbitre cible rapport

La Fédération algérienne de football (FAF) n’est pas restée sourde aux critiques émises par le sélectionneur national à l’encontre de l’arbitre du match Burkina Faso-Algérie (1-1), Joshua Bondo. L’instance de Dely Brahim a monté un dossier accablant contre le Botswanais qu’elle a remis, récemment, à la CAF. Direction le frigo ? On verra bien…

C’est au moins la deuxième fois que la FAF monte un dossier contre un arbitre depuis mars. Cette dernière avait déjà saisi l’instance confédérale une première fois, il y a quelques mois,  pour se plaindre de la prestation ulcéreuse du Comorien, Adelaid Ali Mohamed, lors du match  Zambie-Algérie (3-3), comptant pour la cinquième journée des éliminatoires de la CAN-2021. Un plainte avait été  alors déposée à la CAF et  avait aboutie à la mise au placard de cet arbitre pour trois mois.

Une autre plainte, cette fois contre le Botswanais  Joshua Bondo, vient d’être introduite à la CAF. L’instance de Dely Brahim a, en effet, monté un dossier accablant contre cet arbitre, coupable aux yeux du sélectionneur national d’avoir lésé les Verts lors de leur dernier match à Marrakech face au Burkina Faso (1-1), a appris La Gazette du Fennec de sources dignes de foi.

Vidéos et règlement comme pièces à conviction 

Il est reproché à ce referee au moins trois fautes graves qui auront eu une influence directe sur le le résultat du match. «Quand il y’a des penalties aussi évidents, on doit avoir le courage, l’honnêteté, de siffler ce qui doit être sifflé. Il y’ a un tacle à la 10ème minute, hors du sol, ça donne un carton jaune. Dans la foulée, Ramy (Bensebaini) tient le maillot d’un joueur et ça donne un carton jaune. On peut tenir un maillot et casser un joueur et c’est le même résultat. On sait tout ça, on n’y peut rien, on peut juste le dire », contestait Djamel Belmadi à la fin du match. A ces décisions litigieuses, l’on peut ajouter celle de l’agression dont avait été victime Ramiz Zerrouki, pris à la gorge par un adversaire, sans que cela ne soit sanctionné par l’homme en noir.

Depuis, le service juridique de la CAF s’est mis en branle et un dossier contre l’arbitre a été ficelé et envoyé à la CAF. Selon nos sources, la FAF a  énuméré toutes les erreurs dont s’était rendu coupable Joshua Bondo une par une. Des vidéos et des textes règlementaires ont été adjoints au dossier de sorte à prouver sans l’ombre d’un doute la culpabilité de cet arbitre.

Attention au retour de bâton 

Clairement, la FAF part en guerre contre l’arbitrage africain. Les dénonciations répétitives de Djamel Belmadi sont suivies par des rapports accablants qui prouvent que la FAF compte défendre ses intérêts crânement.

Quelle sera la réaction de la CAF ? Certains voient en cette « campagne » contre l’arbitrage une arme à double-tranchant. Faut-il craindre un retour de bâton ? En tous les cas le simple fait de l’évoquer rajoute déjà  de l’eau aux moulins de ceux qui croient en une cabale contre l’équipe nationale.

Emission Web





Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.