Nous contacter

Equipe Nationale

Équipe Nationale : Gagner sans l’art est une bonne manière

Publié

le

victoire algerie nigeria fatigue delort mandi banc

Quand ils ne sont pas spectaculaires, les Verts sont efficaces. C’est désormais une nouvelle corde ajoutée à l’arc car, même quand le jeu manque de fluidité, l’équipe nationale arrive à gagner. Le Nigéria l’a, encore une fois, appris à ses dépens vendredi soir. Avec une équipe largement remaniée, le sélectionneur Djamel Belmadi a signé un nouveau succès. L’équipe et l’adversaire changent. Mais pas la mentalité.

Bien que contraint de composer avec certaines défections importantes en raison de blessures ou de manque de compétition, Belmadi a pu concocter un onze conquérant avec de nouveaux éléments. Malgré 8 changements par rapport au Starting XI qui avait débuté contre le Nigéria en demi-finale de la Coupe d’Afrique des nations 2019 en Egypte, le résultat était le même : un succès de l’EN par un but d’écart.

nigeria dz 22

La longueur d’avance, les Fennecs l’ont toujours. Et à ce niveau, ce n’est pas mince parce que ça peut faire toute la différence. Les coéquipiers de Farid Boulaya, l’une des grosses satisfactions de cette rencontre, ne se sont pas baladés. Mais ils sont parvenus à s’imposer. A imposer leur tempo contre des Nigérians qui ont mis beaucoup d’impact dans les duels.

Statut et stature qui va avec

Ce qui est à relever, c’est que les Verts version Belmadi savent prendre les matchs par le bon bout. C’est simple, sur les 22 matchs dirigés par coach Djamel, deux seulement ont vu les Guerriers du Désert menés au score. La première était face au Bénin le 16 octobre 2018 (défaite 1-0 à Cotonou, c’était d’ailleurs la seule de l’ère Belmadi) et la seconde contre le Mali (succès 3-2), le 16 juin 2019, en préparation de la CAN -2019 au Qatar.

Nigeria dz 7

Sinon, pour les 20 autres sorties, Ramy Bensebaïni & cie ont toujours décanté la situation en premier. Dans ce cas de figures, l’adversaire n’a jamais pu inverser la vapeur. Le bilan est de 16 succès pour 4 nuls. Implacable et irréversible. Clairement, l’EN est une équipe qui essaie de faire le jeu et le prendre à son compte. C’est aussi un team qui sait préserver l’acquis la plupart du temps. Productifs devant, solides derrières, les champions d’Afrique ne se cachent jamais et jouent toujours avec la même philosophie.

Un scalp cher

D’ailleurs, leur entraîneur sait qu’il a un statut à assumer et une approche de conquérant à préserver constamment : « le Nigéria est régulièrement dans les phases finales, nous aussi. C’est contre ces équipes-là qu’on doit jouer, on progresse et on montre qu’on domine le continent africain », a-t-il relevé en rappelant qu’ « aujourd’hui on est champions d’Afrique.»

nigeria dz 35

© Photos LGDFennec

Un costume que lui et ses protégés semblent porter confortablement. Pour cela, il faut maintenir l’exigence. Cela passe par une mentalité de la gagne qui est omniprésente dans les discours. Se donner à 100% et prouver inlassablement est requis pour avoir une place parmi le commando. Belmadi veut des soldats dévoués. Le technicien de 44 ans conçoit « une équipe difficile à jouer » et bien qu’il soit persuadé que la défaite surviendra un jour, il veut « qu’on perde avec une équipe adverse qui souffre et arrache une victoire contre l’Algérie difficilement. C’est quelque chose d’acquis chez nous et il faut continuer comme ça.»

4e clean sheet de suite

Dans ce test important face aux Super Eagles, on a pu voir un bloc-équipe qui a défendu son avantage en enregistrant un 4e clean sheet d’affilée sur 12 au total. Certes, il y a eu des imperfections. Mais l’état d’esprit avait le même ADN que celui présent dans les gênes du onze habituel. L’âme est toujours là, peu importe le squelette tactique et la composante.

nigeria dz 21

© Photos LGDFennec

« On marque des buts et on en encaisse peu. Ce soir, on en a marqué un, mais je pense qu’on aurait pu être plus précis sur le dernier geste. On n’a pas eu d’occasion contre nous, c’est grâce aux joueurs qui ont bien répondu », a analysé Belmadi après le succès crucial pour le moral contre les poulains de Gernot Rohr qui ont fini 3es lors de la dernière CAN après avoir été éjectés en demies sur le mémorable coup franc de Riyad Mahrez. La rigueur du driver d’El-Khadra est permanente. Ce qui explique, en grande partie, la constance.

>> Ne manquez pas sur LGDF un résumé vidéo de l’étape autrichienne avec des images exclusives de notre envoyé spécial :

Vidéo – le Film du match Algérie-Nigéria (1-0) :

Vidéo – Le Film de la dernière séance d’entrainement :

Emission Web




Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.