Nous contacter

A La Une

Info LGDF : Belmadi a suggéré Bernaoui et recalé Yahia

Publié

le

belmadi communique khaldi bernaoui yahia

Comme révélé par nos soins, et on persiste et signe, le sélectionneur national Djamel Belmadi a bien eu une entrevue avec Sid-Ali Khaldi, ministre de la jeunesse et des sports (MJS) samedi dernier. Le représentant de la tutelle a donné au sélectionneur le nom du candidat du « pouvoir ». Il s’agi(ssai)t d’Anthar Yahia. Une proposition qui n’a pas emballé le driver des Verts qui a soufflé un autre nom plus à même de répondre aux exigences de ce poste.

Belmadi aurait souhaité ne pas changer une équipe qui gagne. D’ailleurs, en rencontrant le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune dimanche, il aurait même tenté de sauver la tête de Kheireddine Zetchi. Sans résultats. A partir de là, le sélectionneur national a compris qu’il avait un droit de regard sur le nom qui va s’asseoir sur le trône de la FAF mais qu’il ne pourra pas décider de tout.

Plus tôt, en échangeant la veille avec Khaldi, ce dernier lui a demandé son avis sur Anthar Yahia croyant que le chef de la barre technique allait valider ce choix avec joie. Que nenni ! Belmadi aurait clairement posé son véto se montrant moins enthousiaste que Yahia. Sondé sur la question, l’actuel employé de l’USM Alger avait, pour sa part, assuré à ses interlocuteurs « d’en haut » qu’il s’entendrait parfaitement avec l’ancien numéro 10 de l’Algérie aux côtés duquel il avait joué en sélection. Décidément, il n’y a pas de réciprocité entre les deux hommes.

Il aurait proposé… Bernaoui

Après coup, Khaldi a voulu savoir quelle serait la personne idéale aux yeux de Belmadi pour diriger la FAF. Laissant son interlocuteur de marbre, l’ex driver d’Al-Duhail (Qatar) a avancé le nom de Salim Raouf Bernaoui, ancien boss du MJS en qui il voyait un potentiel d’entente garantie. En effet, l’ancien président de la Fédération d’escrime, était le chef de délégation durant l’expédition égyptienne et ses rapports étaient fluides avec Belmadi et Zetchi, contribuant ainsi à son niveau au sacre des Verts au Caire. Toutefois, il faut savoir que Bernaoui n’est pas éligible pour le poste étant donné qu’il n’est pas membre de l’AG du football et qu’il a eu une valise ministérielle récemment.

Lors de la rencontre avec Tebboune, le lendemain, et même si les discussions sont restées secrètes, une source autorisée nous révèle que la présidence a tenté de convaincre Belmadi qu’il serait judicieux de placer une tête nouvelle avec une image plus moderne pour la jeunesse algérienne. N’étant pas dénué de bon sens, Djamel Belmadi a livré son point de vue avec la franchise habituelle qu’on lui connait en expliquant que la FAF avait plutôt besoin d’un homme d’expérience et de défis pouvant mettre l’EN à l’abri des coulisses de l’arbitrage africain.

L’Assemblée générale élective (AGE) de la FAF est prévue pour le 15 avril prochain. On se retrouve dans la dernière ligne droite et deux pistes ont déjà été évoquées sans mener vers une porte de sortie. Cependant, on croit savoir qu’il y a eu un candidat de consensus dont on dévoilera le nom dans la soirée. Une alternative surprenante qui pourrait faire un tabac puisque son nom n’a pas été évoqué dans la presse et il ne s’est pas officiellement prononcé comme candidat. C’est le seul indice qu’on est en mesure de donner. Alors, devinette !

>> Lire également notre précédant article :

Rencontre Belmadi-Khaldi: la FAF dénonce une Fake News…puis retire son communiqué !

Emission Web




Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.