Nous contacter

Équipe Nationale

Interview de Bougherra sur FAF TV avant d’affronter le Libéria

Publié

le

À quelques jours de la rencontre opposant l’Équipe nationale A’ au Libéria, le sélectionneur national Madjid Bougherra s’est exprimé sur le site de la Fédération. L’ancien international a justifié ses choix de joueurs par le projet mis en place pour le CHAN 2023.

L’ex-coach de Fujairah a également insisté sur l’étroit lien entre l’Équipe A et l’Équipe A’ en signifiant qu’il n’y avait « qu’un seul et même projet » et que « l’EN A’ est la réserve des A ». Pour rappel, les poulains de Madjid Bougherra affronteront le Libéria au sein du nouveau stade d’Oran ce jeudi à 20h45 (heure algérienne).

Entretien en version texte :

Bougherra : «Nous nous préparons pour la CHAN-2023»

Madjid, comment se déroule ce premier stage des A’ ?

Très bien, j’en suis très content. Cela fait bien longtemps que j’attendais ce premier stage. Ça a été une année compliquée avec le Covid, un championnat d’Algérie qui débute en novembre, des matches tous les trois jours sans même compter les compétitions africaines… Par conséquent, je laisse le temps aux joueurs de bien se préparer, de prendre le rythme sans les perturber. Nous avons réussi à faire ce premier stage en dépit du fait que la saison ne soit toujours pas terminée, elle qui pourrait s’achever en août.

Comment avez-vous composé votre sélection?

J’ai eu plus de 8 mois pour observer les joueurs, donc j’ai pris mon temps. Pour certains, quelques dérogations ont été accordées. J’ai ainsi donné l’opportunité aux joueurs de la JS Kabylie de se consacrer à leur demi-finale de Coupe de la CAF. Le Mouloudia d’Alger nous a aussi transmis une demande pour Mouad Hadded en raison d’un manque de joueurs et je leur ai accordé cette requête, il ne nous a rejoint qu’hier soir. Je pars sur un projet, la CHAN2023, tout en pensant aussi à la Coupe Arabe. Cette sélection est ainsi un mix de joueurs d’expérience, qui font une très belle saison comme Sayoud, et de beaucoup de jeunes. Je suis content de voir des joueurs dont l’âge est compris entre 18 et 23 ans être titulaires en Ligue 1. Nous nous donnons 2 ans pour être prêts pour la CHAN qui se déroulera en Algérie. Enfin, parce qu’il ne faut pas non plus se mentir : les A’ sont la réserve de l’Équipe Nationale A, et nous sommes sur un projet à court, moyen ou long terme avec eux.

«Suivre l’exemple des A’ de 2011 de Benchikha»

Quel a été l’objectif de ce stage?

Ce stage s’inscrit beaucoup sur tout ce qui est observation, infirmation ou confirmation de ce que je pense des joueurs. Pour la Coupe Arabe, il en faudra de nombreux qui seront soit titulaires, soit simplement dans la liste. Je sais qu’à ce moment là, beaucoup seront à l’arrêt, notamment ceux qui évoluent en Tunisie ou dans les championnats du Golfe. Ainsi, l’objectif de ce stage est réellement de confirmer mes observations mais aussi de mettre mes joueurs dans un contexte de haute exigence de notre part. Nous allons évoluer au niveau international et, à travers les exigences que nous leur donnons, nous allons pouvoir voir comment les joueurs réagissent. Ces détails sont importants pour moi mais aussi, et surtout, pour eux. C’est le meilleur moyen pour eux de passer un palier.

Quel a été votre premier discours à leur arrivée à Sidi Moussa?

J’ai débuté ma première prise de parole en leur affirmant à quel point j’étais content et fier d’entraîner cet équipe nationale A’. Le discours tournait autour du fait d’avoir des ambitions. Nous voulons progresser et l’équipe de 2011 de Benchikha était l’exemple parfait. Parmi ses membres, certains ont rejoint les A, signé en Europe, gagné la CAN etc… Jouer en EN, c’est vraiment rehausser son exigence, sa discipline, même ses consignes. Je suis content, parce que j’ai observé beaucoup de choses que j’avais pointé du doigt durant les différents matches de championnat. Il faut que les joueurs prennent conscience que l’intensité augmente, que la concentration doit être beaucoup plus importante.

Le gabarit d’un joueur vous importe-t-il? L’équipe paraît un peu diminuée dans le jeu aérien.

Je regarde ce qu’apporte un joueur à son poste, quelque soit son gabarit. Nous ne sommes pas comparables à certaines équipes d’Afrique en termes de gabarit, certes, mais nos profils sont très intéressants dans tout ce qui peut être possession de balle, pressing etc… Pour les coups de pied arrêtés, ce n’est certes pas une plus value mais non, le gabarit n’est pas un critère.

«Belmadi observe les entrainements et est très attentif au comportement de l’équipe»

Quel lien existe-t-il entre votre sélection et celle de Djamel Belmadi ?

Les joueurs ont ressenti le lien entre les A et les A’. Tous deux ne forment qu’une seule et même équipe. Nous avons la chance d’avoir le staff des A, d’avoir Djamel Belmadi qui observe les entraînements et est très attentif au comportement de l’équipe. Les joueurs ressentent qu’ils sont dans le même projet que l’équipe A.

Pourquoi avoir choisi d’affronter le Libéria ?

Il était difficile de trouver une équipe dans le contexte actuel, le stage se déroulant en dehors des dates FIFA. Nous avions finalisé avec le Burundi mais en raison de problématiques logistiques, la rencontre a dû être annulée. Nous étions à Tunis et le promoteur (NDLR : la FAF peut rémunérer une entreprise pour qu’elle lui propose des adversaires et lui organise des matches amicaux) nous a proposé le Libéria, une équipe A qui était déjà sur place. C’est, dans un premier lieu, moins coûteux que de ramener une équipe à l’étranger. De plus, c’est une bonne équipe, qui a déjà joué contre l’Égypte par exemple, que nous allons affronter en Coupe Arabe. Le fait d’affronter une A, de jouer à Oran, d’avoir l’opportunité de faire l’inauguration du Stade… c’est magnifique, même pour les joueurs. Ils ont trouvé des conditions idéales, ils sont donc très motivés.

Êtes vous impatient d’évoluer au Stade d’Oran ? Vous serez la première équipe à y évoluer.

Les images du Stade d’Oran montrent que c’est désormais un stade magnifique, avec une pelouse exceptionnelle. C’est magnifique pour nous, bien sûr. Je sais pour quelle raison le stade a été construit et j’espère que nous allons réussir les Jeux méditerranéens. À l’avenir, nous pouvons et nous devons espérer recevoir beaucoup de compétitions comme la CAN ou mieux encore. En tout cas, de notre côté, nous devons gagner ce match là, et nous serons à la hauteur.

Emission Web





Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.