Nous contacter

Actualités

JO 2020 : Turquie et pandémie, stages fatales pour nos athlètes !

Publié

le

walid bidani halterophilie prepa tokyo

Youcef Reguigui (cyclisme), Djamel Sedjati (800m), Bilal Tabti (3000m steeple) et maintenant Walid Bidani (haltérophilie) ont tous été testés positifs à la Covid-19. Ils ont tous un point en commun : leurs derniers stages préparatifs pour les Jeux Olympiques 2020 Tokyo se sont tenus en… Turquie.

Reguigui a dû renoncer aux Olympiades parce qu’il a été testé positif avant même d’embarquer pour Tokyo. A partir de là, il n’était pas en droit de pénétrer sur le sol japonais comme le stipule le protocole mis en place pour les JO par les autorités du pays hôte. Quant à Sedjati et Tabti, ils ont été déclarés porteurs du virus à leur arrivée dans la capitale japonaise. Et ils ont été soumis à une quarantaine.

Leurs deux compatriotes Yassine Hethat (800m) et Hicham Bouchicha (3000m steeple) ont été considérés comme « cas contact » et ont été soumis aux mesures d’isolement provisoires. Fort heureusement, le dernier nommé est bien présent sur la grille de départ du 3000m steeple programmé dans la nuit de jeudi à vendredi à 1h47 (heure algérienne). Ça devrait aussi être le cas pour Hethat dans le 800m même si les startlists n’ont pas encore été mises en ligne.

Sans s’entraîner, Bidani ne peut rivaliser

Aux trois forfaits officialisés parmi les 44 athlètes Dz qualifiés pour le rendez-vous mondial, il y a le risque de voir Walid Bidani être contraint de renoncer à participer le 04 août prochain même si l’athlète a donner des nouvelles rassurantes sur sa page Facebook. En effet, l’haltérophilie, arrivée mardi à Tokyo, ne pourra pas s’entraîner convenablement durant sa période de confinement loin du village olympique. Une inactivité qui n’est pas faite pour augmenter ses chances de médailles dans l’arraché où il est très fort. C’est certainement un coup dur pour l’Algérie qui n’a pas de potentiels « médaillables » à la pelle.

Par ailleurs, il y a lieu de se demander si la décision d’animer les derniers stages préparatifs en Turquie était la meilleure des idées. On a tout de même un nombre considérable d’athlètes qui ont été déclarés contaminés après leur séjour à Istanbul. Un choix du lieu pas très judicieux avec un manque de considération manifeste pour la donne pandémique turque. On a peut-être décidé d’assurer un regroupement avec des frais moindres. Mais la facture véritable est là : une participation mise en péril. Le prix fort après tant d’efforts fournis par les athlètes.

>> Lire également :

JO Tokyo 2020 : Walid Bidani, le rêve d’arracher une médaille

Emission Web





Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.