Nous contacter

A La Une

Réclamation de la FAF: De quelles procédures légales parle Sebgag ?

Publié

le

amara sebgag

Le ministre de la Jeunesse et des Sports (MJS), Abderrazak Sebgag, a évoqué la réponse de la FIFA. Cette dernière a informé, vendredi, la Fédération algérienne de football (FAF) que sa réclamation sur l’arbitrage de Bakary Gassama n’est pas recevable sur le fond. Malgré cela, le premier responsable du sport Dz annonce des procédures à venir de la part de l’Algérie. À tort ou par méconnaissance et apeurpisme ?

Décidément, Sebgag  ne sait pas que la FAF ne peut pas faire appel de la décision de la FIFA. En effet, l’instance fédérale ne peut même pas saisir le Tribunal arbitral du Sport (TAS) de Lausanne (Suisse). Et cela découle de la nature du dossier (technique) interjeté auprès de la structure footballistique planétaire.

Il n’y a plus de voie légale de contestation

Dès lors, le verdict final de la FIFA n’est pas contestable. Pour sa part, le TAS ne traite que les dossiers qui contiennent des éléments matériels comme des preuves de corruptions ou des documents fiables. Et l’Algérie ne dispose pas de cela. Autrement, la FAF s’en serait servis dans sa requête initiale.

Avec sa sortie médiatique, le membre du gouvernement n’a fait que réanimer l’ineptie et le discours complotiste. Il note que l’échec de l’équipe nationale à se qualifier en Coupe du Monde 2022 au Qatar est la résultante de “facteurs interne et externe”. Décidément, au lieu de se pencher sur les raisons réelles de la désillusion, on préfère continuer à déverser dans  les théories farfelues. Et ce n’est pas ce qui aidera à avancer et se relever de ce coauc.

Emission Web





Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.