Nous contacter

#Team DZ

Mahrez, la cour des grands 

Publié

le

mahrez grand double psg ldc

Sur la double-confrontation face au Paris Saint-Germain en demie de Ligue des champions, il a fait parler son réalisme et son talent. Riyad Mahrez a prouvé, pour ceux qui avaient encore des doutes, qu’il jouissait d’un génial talent. Un joueur qui se montre dans les moments importants. Presque à lui seul, il a crucifié le PSG et envoyé Manchester City disputer sa toute première finale dans la prestigieuse compétition.

Ce pied gauche qui a contribué à consacrer Leicester City pour la première fois en Premier League il y a 5 ans est le même qui a propulsé l’Algérie en finale de la Coupe d’Afrique des nations et celui qui a offert aux Citizens leur première présence dans l’épreuve interclubs phare au Vieux-Continent.

Le parcours de Mahrez est des plus fascinants. Un aboutissement pour celui qui est né à Paris il y a trente ans et qui a délivré le certificat de décès de la formation parisienne en Ligue des Champions. Après avoir longtemps pensé que l’ex-Havrais ne pouvait être qu’un bon remplaçant, Pep Guradiola a changé d’avis et s’est rendu à l’évidence: Mahrez est une pièce-maîtresse. Un élément déterminant qui vient de lui offrir une place en finale de C1 après une absence de dix.

La nouvelle dimension

Le superbe rendement du Fennec dans la phase à élimination directe de la compétition l’a fait basculer dans une nouvelle dimension. Oui, vous direz qu’il s’était déjà invité dans la cour des grands en décrochant le titre du Meilleur joueur du championnat anglais en 2016 et qu’il a régné avec la sélection sur le continent. Cependant, on parle là de la Ligue des Champions, l’épreuve référence qui peut même décider de l’attribution du Ballon d’Or, The Best FIFA et les autres consécrations.

En aidant les Skyblues à accomplir une première partie du rêve et postuler pour le couronnement de cette 66e édition, le capitaine de l’équipe nationale a, encore plus, pris les devants pour s’imposer parmi le gotha de la discipline. Il peut même concevoir d’être sacré meilleur joueur d’Europe si jamais les Mancuniens triomphent le 29 mai prochain à Istanbul. Pour le titre du joueur africain de l’année, il n’a pas de rival que ce soit Salah ou Mané. Cette année, Mahrez est dans le palier suprême. C’est la crème de la crème. Le génie dans sa formule extrême. Bref, c’est Mahrez. C’est balèze.

Emission Web




Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.