Nous contacter

#Team DZ

Nîmes Olympique: Ferhat cartonne son président!

Publié

le

Zinédine Ferhat Nîmes Olympique Le Havre

Cet été, Zinedine Ferhat sera libre. Sa saison avec le Nîmes Olympique était très compliquée. Une envie de partir avortée par sa direction l’été dernier malgré une offre concrète, le désamour et un exercice qui semblait interminable pour l’Algérien. Et on ne peut pas dire que les aurevoirs seront sur de bons termes si l’on se fie aux propos de l’ex-Havrais dans l’interview accordée à RMCSport.

Le bilan est à la fois désastreux et révélateur du malais. En 14 apparitions en Ligue 2 BKT, Ferhat compte 0 but et 0 passe décisive. Mais il ne s’en cache pas. “Déjà, je voudrais parler de mon niveau cette saison. Je n’ai rien montré… Je vais dire la vérité aujourd’hui, j’avais perdu l’envie de jouer et ça se voyait sur le terrain. Pourtant, je n’ai jamais lâché, je me suis toujours entraîné normalement mais sur le terrain, je n’arrivais pas à oublier ce qu’il s’était passé. Je n’étais pas au mieux psychologiquement”, a-t-il reconnu.

A vrai dire, l’ancien joueur de l’USM Alger ne voulait pas jouer en seconde division. D’autant plus que, malgré la relégation des Crocodiles, il avait réalisé une saison 2020-2021 aboutie avec 6 réalisations et 10 offrandes dans l’élite. Il figurait même parmi les meilleurs passeurs de la Ligue 1 Uber Eats. C’est naturellement que des clubs voulaient ses services. Le RC Strasbourg a même fait une offre concrète que Rani Assa, président nîmois, a décidé de décliner. Une attitude que le Fennec n’arrive toujours à digérer.

Il veut se relancer en Ligue 1 française

“Après la descente du club en Ligue 2, je ne vais pas mentir, j’avais l’objectif de partir pour rester en Ligue 1, où je pense avoir fait mes preuves. Pendant le mercato, le président annonce un prix: 2,5 millions d’euros pour me laisser partir. Un prix raisonnable qui convenait à tout le monde. Du jour au lendemain, le président a tout changé… et même là, le club a reçu une offre de 3,5 millions d’euros, qu’il a refusé !”, s’indigne le natif de Bordj Menaïel qui dit qu’il “ne pardonnera jamais” cela à Assaf car il a “perdu une année à cause de lui” et cela lui a même causé un “blocage psychologique”.

Toutefois, l’ailier de 29 ans compte bien se relancer. Pour ce qui est de ses éventuels points de chute. il dit avoir “une préférence pour la Ligue 1, justement pour cet état d’esprit de revanche. Je place la France comme priorité pour mon choix de club. On a commencé des discussions avec certains clubs ici et à l’étranger. Je prends mon temps, car j’ai 29 ans et je ne veux pas me tromper. Mais je suis motivé à 100%…”. Ferhat est revanchard. Et ça sera à double-tranchant.

 

Emission Web





Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.