Nous contacter

Actualités

USM Alger : Anthar Yahia, un limogeage brutal à 648 000 euros !

Publié

le

antar yahia limoge achour djellour usma clash

Présenté comme l’homme providentiel, celui qui allait incarner le projet “Serport” à l’usage, Anthar Yahia (38 ans) est très vite tombé en disgrâce. Celui qui a porté l’EN au Mondial-2010 porte aujourd’hui la responsabilité d’un départ raté. Le pire dans les annales de l’USM Alger. 

La lune de miel entre Anthar Yahia et l’USMA a été de courte durée. Si le directeur sportif renvoyait, à ses débuts, l’image de l’homme de la situation, droit dans son costume, menant ses équipes à la baguette, les prémices d’une disgrâce en interne n’ont pas tardé à apparaître.

Le choix des joueurs, les montant des transferts ont fait grincer des dents dans les coulisses dès l’automne. D’autant que sur le terrain, des joueurs qui ont coûté cher au club ont vite montré leur limite. Ajoutez-y le choix incompris de François Cicollini, dont l’aventure chez les Rouge et Noir a été courte, a couvert l’institution de ridicule. Pas la peine de s’attarder sur les détails.

Thierry Froger, ce n’était même pas lui ! 

Dès lors, le “mythe” Anthar Yahia a été écorné. Et la suite des événements ont été une succession de revers pour le directeur sportif. A commencer par le choix du nouvel entraîneur. Contrairement à ce que peuvent penser certains, l’ancien Directeur Sportif de l’US Orléans n’a jamais été consulté dans le choix de Thierry Froger.  C’est le patron de Serport, en concertation avec ses proches, qui a finalisé avec le coach français. Yahia s’est contenté d’aller l’accueillir à l’aéroport. Un affront pour l’homme qui était censé décider de tout.

Et comme si l’univers entier conspirait contre lui, il ne manquait plus qu’une humiliante défaite (3-1) face à un nouveau promu (l’O Médéa), de surcroît à la maison, pour rompre définitivement le dernier pont qui mène à Serport. Anthar Yahia est présenté fatalement comme le coupable idéal de cette situation. Le divorce est inévitable.

648 000 euros d’indemnités de départ ! 

Anthar  Yahia s’en ira. C’est une certitude. Reste à savoir comment et avec quelle indemnité. Car avec Serport, le bras de fer ne fait que commencer. Fort d’un contrat de trois ans en béton, et soutenu par son avocat et conseiller, l’ancien défenseur des Verts va mener la vie dure à son employeur. Car l’homme ne compte pas déposer sa démission, au revoir et merci ! Loin s’en faut.

En effet, en contre partie de son départ, Yahia demande logiquement a être indemnisé. Et il ne compte pas partir pour des prunes. Selon des informations, le futur ex-directeur sportif de l’USMA exige 648 000 euros d’indemnités. Rien que ça ! Pour le moment, aucun accord n’a été trouvé et l’affaire risque de traîner en long et en large si aucune des deux parties ne lâche du leste.

Mais quoiqu’il arrive, vexé par une telle humiliation, Anthar Yahia risque bien de ruiner les caisses d’un club dopé financièrement par l’argent public de la société Serport qui devra aussi rendre des comptes sur sa gestion chaotique. En trois mois de présence à la tête du club algérois, si l’on compte ses indemnités, la préparation estivale et le coût de toutes ses transactions, il aura consommé l’équivalent d’un budget d’un club de Ligue 1 sur deux saisons ! Un immense fiasco…

Emission Web





Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.